B1-C1 Du vocabulaire intéressant

Lien vers l’article : les expressions du français

Voici des mots intéressants pour enrichir votre discours :

Amener, emmener, apporter, emporter : lien vers l’article

Amorce : Ce qui constitue la phase initiale d’une action ; début, commencement, ébauche : L’amorce d’une négociation. http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/amorce/2995

An et Année :
(programme « Merci professeur ! ») : an/ année : http://www.tv5monde.com/cms/chaine-francophone/lf/Merci-Professeur/p-17081-An-et-annee.htm?episode=101

  • Une autre explication :

Antisèche (masc. et fem. Familier) : Répertoire de notes qu’un élève utilise en fraude à un examen.

apprendre :
· Acquérir par l’étude, par la pratique, par l’expérience une connaissance, un savoir-faire, quelque chose d’utile : Apprendre l’anglais. Un enfant qui apprend facilement. (espagnol : « aprender »)
· Être informé de quelque chose qu’on ignorait : Je viens d’apprendre sa mort. (espagnol : « enterarse de algo ») (Apprendre que = enterarse de que: J’ai appris qu’il n’y aura pas cours demain à cause de la grève)
· Enseigner à quelqu’un quelque chose, lui faire acquérir une connaissance, un savoir-faire, une expérience : Il essayait de leur apprendre le dessin. (espagnol : « enseñar algo, o a hacer algo »)
· Communiquer une information à quelqu’un, lui faire savoir quelque chose : Il nous a appris qu’il avait réussi. (espagnol : « informar de algo »)
· Familier. Ça vous apprendra : cet échec vous servira de leçon.

Arrière et derrière : http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?id=2952

– (Être) attentif : http://traduction.sensagent.com/attentif/fr-fr/
– (Être) attentionné : http://www.larousse.fr/dictionnaires/espagnol-francais/atento/164175

à l’avance, d’avance, par avance : http://www.cnrtl.fr/definition/Avance

s’avérer : http://www.projet-voltaire.fr/blog/regle-orthographe/du-bon-usage-de-%C2%AB-s%E2%80%99averer-%C2%BB

– La bienveillance : un mot dont le sens n’est pas évident, même pour les français :
http://lewebpedagogique.com/petitjournal/bienveillance/

– « bienvenue » ou « bienvenu » ? : http://www.atoutecrire.com/2015/03/ne-faites-plus-l-erreur-bienvenue-ou-bienvenu.html

Booster : familier, anglicisme : stimuler. Ex : La campagne publicitaire a boosté la vente de nos produits.

Carrément : franchement, directement, sincèrement

  • Avec franchise ; catégoriquement : Répondre carrément.
  • (Familier) : Complètement : Ce chanteur est carrément nul.
  • Expression : Carrément ! (= Tout à fait !)

le cas échéant : (du verbe échoir : survenir ; arriver  ; se produire)  : si l’occasion se présente. Ex : La voiture ne devrait pas tomber en panne mais, le cas échéant, nous appellerons l’assistance auto.

Chouchouter : (Familier). Traiter quelqu’un avec tendresse, le choyer, le gâter de façon excessive (Synonyme : gâter) (Remarque : ne pas confondre avec chuchoter = murmurer)

Ci-joint ou ci-jointe / je vous joins ou je vous joint ? : https://www.lalanguefrancaise.com/ci-joint-ci-jointe-je-vous-joins-je-vous-joint

– Le Commérage : Fait de se comporter en commère, de bavarder avec indiscrétion et souvent avec malveillance, sur des sujets insignifiants; commentaire futile, sans intérêt. Ex : À la télé on n’entend que du commérage ! Commérages et pages people sont le lot quotidien des médias chinois, sur papier comme en ligne.
· Faire des commérages, Ex : Ne pouvez-vous pas arrêter de faire des commérages dans cette maison?
· Ragot : Familier. Commérage malveillant et sans fondement. (Écoutez ce programme radio qui nous informe des derniers ragots concernant l’actu sportive : http://www.mouv.fr/emissions/la-3eme-mi-temps)

Croire à ou croire en ? : http://www.etudes-litteraires.com/forum/topic30590-croire-en-lavenir-croire-a-lavenir.html

Culot : Familier. Aplomb excessif, effronterie ou hardiesse, audace : Avoir du culot. Synonyme : Toupet (voir ci-desous) Ex : Il faut quand même avoir du culot pour oser venir dire que l’Europe n’a pas besoin de directive pour lutter contre les discriminations.

  • Quel culot ! Quel culot ! Elle arrive sans prévenir ! Quel culot de dire ça devant tout le monde !  Quel culot ! Il a remonté toute la file d’attente !

Davantage : encore plus

Dédier-dédicacer : http://parler-francais.eklablog.com/dedier-dedicacer-a49570842

Douter : Attention ! Il ne faut pas mélanger le sens et la construction des verbes «douter», «se douter», «redouter» :

« Douter » signifie «ne pas être sûr». Il y a deux constructions possibles avec ce verbe.

  • Douter de + un nom
    Je viens de passer un examen difficile et je doute du résultat.(=Je ne suis pas sûr du résultat).

Je ne doute pas de vos capacités, j’ai complètement confiance en vous. (=Je suis sûre de vos capacités).

Je suis très timide et je doute toujours de moi. (=Je ne suis pas sûr de moi).

C’est une maladie grave, on doute d’une possible guérison. (=La guérison est improbable. On en doute).

  • Douter que + un verbe au subjonctif

Ne pas savoir si l’on doit croire ou ne pas croire quelque chose ; ne pas être sûr de l’authenticité de quelque chose, de sa réalité, de sa vérité. On emploie toujours le subjonctif quand « douter » est suivi de QUE. Ex :

 Je doute que cela soit vrai.

Rappel : On emploie généralement le subjonctif dans les subordonnées qui dépendent d’une principale exprimant le doute. Ex :
Je doute que tu viennes.
Je ne suis pas certain que cette phrase soit correcte.
Il se peut que cette phrase soit correcte.

Il est douteux qu’il veuille te voir.

Quand la principale comporte une négation, on emploie l’indicatif, puisqu’il n’y a plus de doute. Dans ce cas,  « ne pas douter que » veut dire : « être sûr que ». Ex :

Je ne doute pas qu’il viendra demain.

– Douter si : Je doute si je serai en mesure d’accomplir ma promesse.

– Douter où : ne pas savoir en quel lieu.

– Quelques expressions courantes :

Ne douter de rien
À n’en pas douter : sans aucun doute, assurément.
Douter de soi : ne pas être sûr de soi, de ses capacités, manquer de confiance en soi.

  • Se douter : Avoir l’idée, le soupçon de quelque chose, le pressentir, le soupçonner, le croire. On remarque, donc, que « se douter » a presque le sens contraire de « douter ».

Ex : J’étais loin de me douter de son arrivée.

Remarque : « Se douter que » n’est pas suivi du subjonctif, mais de l’indicatif, même à la forme négative.

Je me doute bien qu’il viendra.

Il ne se doute pas que je viendrai.

 

– Expressions courantes : s‘en douter : Savoir bien évidemment quelque chose, en être sûr (exclamation dans une réponse) : Je m’en doutais ! On s’en doute ! On s’en serait   douté !

– Redouter : Craindre fortement quelqu’un ou quelque chose; appréhender (quelque chose à venir) avec angoisse. Synon. appréhender, avoir peur, craindre; anton. souhaiter.
– redouter de + inf. : Les Espagnols commencent à redouter les coupes budgétaires qui minent les régions.
– redouter que + subj. : Elle redoute que son directeur de thèse n’approuve pas ce projet.
– redoutable : Qui est à redouter, à craindre. Synon. dangereux, terrible.

dépendre de / la dépendance à : http://forum.wordreference.com/showthread.php?t=1238917&langid=24

désormais : à partir de maintenant

se devoir : Sens 1 : Avoir pour obligation morale de faire quelque chose. Exemple : Ils se doivent de lui venir en aide. Sens 2 : Être obligé de se consacrer à. Exemple : Elle se doit à ses parents.

Embêtant : http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/emb%C3%AAtant_emb%C3%AAtante/28571
synonymes : http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/emb%C3%AAtant_emb%C3%AAtante/28571/synonyme
traductions : http://www.wordreference.com/fres/emb%C3%AAtant
exemples : http://www.linguee.fr/francais-espagnol/traduction/%C3%A7a+m’emb%C3%AAte.html
en contexte (vidéo) : https://www.youtube.com/watch?v=3C1x8UFh5SA

entreprendre : http://www.cnrtl.fr/definition/entreprendre

Faillir + inf. : [pour exprimer qu’un fait a été près de se produire] Être tout près de, sur le point de. Exemples : « Il a failli être renversé par une voiture ». « Il m’empoigna la taille et me donna, sur la nuque, un baiser qui faillit me décoiffer. − Tu es épatante… souffla-t-il… » (Mirbeau, Journal femme ch.,1900, p. 153.)

Expressions avec « faire » + infinitif :
http://www.laguinguette.com/lejournal/2008/12cult/
Il faut concevoir la construction du verbe faire dans son emploi causatif comme une réaction en chaîne, initiée par un sujet actif. Le sujet fait faire quelque chose. Le sujet est au principe de l’action. Il déclenche une réaction en chaîne causée par la première action (je fais), et répercutée sur la deuxième action, réaction à la première: je fais (1) faire (2).
– Exemples :
Je fais chauffer de l’eau pour le thé
Tu fais repeindre ta maison en bleu
Je fais changer la moquette du salon.
Il / elle fait faire une analyse de sang
Nous faisons construire un garage pour deux voitures
Vous faites supprimer votre ligne de téléphone fixe
Les Européens font fabriquer beaucoup de produits en Chine
Le portier fait entrer les personnes handicapées d’abord
Ma sœur se fait coiffer chaque semaine.

  • faire faire = demander à quelqu’un de faire quelque chose
  • Se faire faire = demander à quelqu’un de faire quelque chose pour toi.
    (« Faire faire » et « se faire faire » ont des sens très proches. « Faire faire  » peut être employé à son profit ou au profit d’un tiers. Se faire faire est toujours employé pour son profit personnel.)
  • Accord du participe passé : « elle s’est faite faire » ou « elle s’est fait faire » ? : https://www.projet-voltaire.fr/regles-orthographe/elle-s-est-faite-faire-ou-elle-s-est-fait-faire/

Faire faute = faire défaut (= manquer)

Faire partager :
http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?T1=partager&T3.x=0&T3.y=0
http://www.etudes-litteraires.com/forum/topic38383-pourquoi-utiliseton-faire-partager-plutot-que-partager.html

Fléau : Personne ou chose néfaste, pénible ou très désagréable « Ex : le surpoids est l’un des pires fléaux actuels du point de vue de la santé » « Les fléaux sociaux actuels sont le chômage et la précarité de l’emploi. »

Grave (familier) : Beaucoup, trop, super : «Grave», un tic de langage à bannir

Heurter (accidents) :

  • « Ce matin, j’ai heurté une voiture.« 
  • « Ce matin, je suis rentré dans une voiture ».
  • « Les voitures se sont rentrées dedans ».
  • Se faire renverser par : « Il s’est fait renverser par une voiture » ; « Le conducteur s’est arrêté après avoir renversé une femme. »
  • Se faire écraser par : « Mon chat s’est fait écraser par un camion. »
  • (Attention au verbe « choquer » = « étonner, surprendre » : « J’ai été choqué par son comportement ce matin »)
  • – Se cogner : « Je me suis cogné contre l’étagère ». « Je me suis cogné les dents dans un meuble ». « Se cogner à la tête ». Familier : « Je me suis pris un mur/ une vitre/ le coin de la table.« 

Incontournable (nom masc. ou adj.) : Ce dont il est impossible de ne pas tenir compte, ce qu’il faut absolument avoir fait, vu, lu, eu… Ex :  1. Victor Hugo est un écrivain français incontournable. 2. Ce livre est un incontournable de la littérature japonaise.

(se) lasser : http://www.cnrtl.fr/definition/lasser

– Un navet : Familier. Œuvre littéraire, artistique, filmique, ou spectacle sans valeur, insipide. Ex :  Le dernier film que j’ai vu au cinéma était un vrai navet. (Un navet= Plante cultivée, à racine comestible: https://www.plantes-et-nature.fr/34644-navet—des-vertus-marteau.html)

notamment : particulièrement, principalement, surtout, singulièrement, spécialement

– Parmi : Suivi d’un nom pluriel ou d’un singulier collectif, indique :

  • Un ensemble dont fait partie quelque chose ou quelqu’un = dans, au nombre de : Vous rangez ce mot parmi les adjectifs ?
  • Un milieu, un groupe = entre : Son nom est très respecté parmi les savants.
  • Un cadre, un ensemble d’êtres ou de choses où se situe quelqu’un, quelque chose = dans : Se perdre parmi la foule.

(être) partisan (de)+ verbe inf. Syn : Être d’avis de ; se déclarer pour quelque chose, être en faveur de quelque chose (on peut employer le masculin pour les deux genres ; la forme féminine est familière) : J’étais, vous vous en souvenez, partisan d’infliger à Jacques un châtiment sévère (Martin du G., Thib., Pénitenc., 1922, p.730).
Syn. : Être pour : il est pour la fermeture de l’usine.

  • partisan : Personne qui prend parti pour quelqu’un (dont il partage, défend les idées), pour un système, une doctrine, une théorie.

– partant(e) : Familier. Être partant (pour quelque chose), être disposé à faire quelque chose, avoir envie de le faire : Je ne suis pas partante pour me lancer là-dedans.

– Distinguer « pire » et « pis » : https://www.druide.com/fr/enquetes/que-choisir-entre-le-pis-et-le-pire

prendre (du) plaisir (à quelque chose) : y trouver de l’agrément, une satisfaction.
– Mots à ne pas confondre – PART et PARTIE : https://www.youtube.com/watch?v=VrLGmkS57Sc

– Mots à ne pas confondre – PORTER et APPORTER : https://www.youtube.com/watch?v=y4RH_PUN9j4

– Mots à ne pas confondre – QUITTER et LAISSER : https://www.youtube.com/watch?v=njQUHO-Fp7I

  • Attention aux différents sens du verbe « quitter » : http://www.wordreference.com/fres/quitter
    Son faux-ami espagnol serait « quitar » dans le sens de « enlever ». Ne pas confondre non plus « quitter » avec « arrêter » : « Ça fait trois ans que j’ai arrêté de fumer ».

Quitte à : « même à la condition extrême de » ; « même au risque de subir telle chose ».
Ex : Je trouverai un emploi, quitte à changer de pays.
J’avouerai, quitte à payer pour cette erreur

Se rappeler/ se souvenir : Se souvenir / se rappeler

Rater (familier) : On l’utilise en France de façon familière pour exprimer que l’on n’a pas réussi dans une entreprise, dans une démarche, un examen, etc. :
Synonyme : Louper (qui est un peu plus familier que rater).

  • Rater/ louper : échouer (espagnol : « fracasar ») : Affaire, entreprise, projet qui rate.
  • Rater/ louper quelque chose (espagnol : « echar a perder, salir (algo) mal; perder; perderse ») :
  • Rater (en cuisine) Ne pas réussir une recette. Ex : 1. Il rate toujours les mayonnaises. 2. Le four n’était pas chaud et Sophie a raté son gâteau.
  • Ne pas profiter de quelque chose : C’est un match à ne pas rater. 2. – Je n’ai pas vu le concertTu n’as rien raté
  • Ne pas atteindre à temps quelqu’un, quelque chose : Rater un train, le bus, l’avion… (syn : manquer)
  • Rater sa vie, une occasion.
  • Rater un examen : échouer à un examen, ne pas réussir. Ex : Il a complètement raté son oral.
  • (Remarque) : « Recaler » s’utilise plutôt pour un examen qui donne lieu à un titre officiel, une licence, un permis… : être recalé au bac, être recalé au permis de conduire, etc.

Ravalement : Nettoyage d’un mur par grattage, lavage, ragréage et/ou application d’un enduit. (La loi française prescrit le ravalement des façades d’immeubles au moins tous les 10 ans.)
Expression (familier): Ravalement (de façade) : nettoyage de peau, lifting ou retouche de maquillage. (Et par extension) : renouvellement apparent, superficiel, de quelque chose, en évitant de retoucher le fond de la question (espagnol : lavado de cara, de imagen). Ex : Cette nouvelle Loi sur l’éducation nationale n’est qu’un ravalement de façade.

remanier : http://www.cnrtl.fr/definition/remanier

Rendre/ Devenir :
· Rendre : Quelque chose/ quelqu’un + rendre + quelqu’un/ quelque chose + dans un certain état. Exemple : Cette nouvelle l’a rendu fou de joie. Remarque : « rendre » peut être à la forme réflexive, et va normalement accompagné d’un pronom. Il ne peut pas se remplacer par « être ».
· Devenir : Quelque chose/ quelqu’un + devenir + quelque chose : Ce garçon deviendra footballeur. Remarque : « devenir » ne peut jamais être à la forme réflexive. Il peut se remplacer par « être ».

résolu : http://www.cnrtl.fr/definition/r%C3%A9solu

– (être) résolu : http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/%C3%AAtre_r%C3%A9solu/68667

retaper et se retaper : Observez les (très !) différents sens du verbe . Attention aux emplois très familiers de ce mot : http://www.wordreference.com/fres/retaper

Rêver de/à : « À quoi tu rêves ? » ou « De quoi tu rêves ? »

1- Rêver suivi de la préposition de s’emploie en parlant du rêve proprement dit : « J’ai rêvé cette nuit de ma grand-mère.»

2- Avec la préposition à , rêver signifie songer à , méditer : « J’ai rêvé toute la nuit à cette affaire.»

On peut aussi rêver sur, qui a le sens de  «méditer profondément sur » :  «J’ai rêvé longtemps sur cette affaire , à cette affaire.»

3- Au sens figuré, rêver signifie « désirer vivement » et s’emploie avec la préposition de. « Je rêve d’aller passer des vacances en Espagne cet été.»

Ainsi :

  • À quoi rêves-tu ?  signifie :  à  quoi songes-tu ?  , à quoi penses-tu ?
  • De quoi rêves-tu ? signifie : que désires-tu ? (sens figuré)
  • Au sens propre on dira : De quoi ou de qui as-tu rêvé cette nuit ?

Saisir :
· Prendre quelqu’un/quelque chose vivement. (= « agarrar ») Ex : Saisir un bâton pour se défendre. Saisir la main de quelqu’un
· Mettre la main sur quelqu’un; le prendre (à, dans, par).(= « coger ») Ex : Saisir (une femme) dans ses bras; saisir qqn par le bras, par les poignets, par la taille.
· Attraper quelqu’un. Saisir qqn par le cou, par les cheveux, par les épaules ; saisir qqn à la gorge.
· Arrêter quelqu’un (quelque part), l’aborder pour lui parler (= « abordar ») Ex : Saisir quelqu’un à la sortie de son bureau.
· Mettre à profit un événement au moment où il se présente (= « aprovechar ») Ex : Saisir l’instant propice pour agir.
· Comprendre quelque chose, en percevoir le sens : (familier ) (= « entender, captar ») Ex : Je n’ai rien saisi de son discours. Désolée, je n’ai pas saisi votre nom. Il a parfaitement saisi que vous ne vouliez pas venir.
· Impressionner fortement (figuré) (= impactar, impresionar) Ex : Sa ressemblance avec sa mère nous a saisis.
· Porter un litige devant une juridiction : Saisir un tribunal d’une affaire.
· Enregistrer des informations (ou données) en vue de leur traitement ou de leur mémorisation dans un système informatique. (= « picar, introducir ») Ex : Son chef lui demande de saisir les données dans l’ordinateur.
Saisissant :
· Qui saisit, qui exerce une vive sensation physique. Un froid saisissant.
· Qui frappe vivement, qui surprend : Une ressemblance saisissante. Une œuvre, image saisissante; d’une étrangeté, d’une justesse saisissante.

– Être sapé : Habillé, vêtu (on dit généralement « bien sapé(e) » : bien habillé(e), avec élégance et recherche ; mais on peut dire également « mal sapé » : mal habillé ). (Origine du mot : http://correcteurs.blog.lemonde.fr/2005/11/15/2005_11_etre_sape/) Ex : (1) Il est toujours bien sapé. (2) Tu as vu comment elle est sapée? c’est ridicule.

savoir et connaître : Savoir et connaître.

Secher (Familier). Manquer volontairement un cours, une réunion, etc. : Sécher le lycée.

Sembler/ ressembler :
· sembler (espagnol : parecer). Tu sembles fatigué (Synonyme : avoir l’air) Ils semblent être heureux (Synonyme : on dirait que)
· ressembler à (espagnol : parecer algo o parecerse a) Ce nuage ressemble à un animal ; Moi je ressemble à mon père tandis que ma soeur ressemble à ma mère
https://fr.wiktionary.org/wiki/ressembler
· se ressembler (sans préposition) (espagnol : parecerse)
http://forum.wordreference.com/showthread.php?t=361935
Expressions : « se ressembler comme deux gouttes d’eau » (être en tous points pareils)
· « Qui se ressemble s’assemble »

surcroît : Ce qui s’ajoute à quelque chose en en augmentant l’importance, la quantité, le nombre : Un surcroît de travail. (Syn : augmentation)

  • par surcroît, de surcroît : en plus, en outre

Survenir : se produire, arriver inopinément (langue formelle) : Le vol a été annulé à cause d’un problème qui est survenu au moment du décollage

TEMPS : Prendre/ mettre du temps :

  • « prendre du temps » s’applique le plus souvent à une action : « Préparer les repas prend beaucoup de temps »  » l’apprentissage du français prend beaucoup de temps » : le sujet grammatical c’est l’action (préparer les repas, apprendre le français)
  • « mettre du temps » s’applique plutôt a la personne qui fait cette action  » Pierre met beaucoup de temps à s’habiller »  » J’ai mis beaucoup de temps a m’endormir » . Le sujet grammatical c’est la personne qui fait l’action (Pierre, moi)
  • Il y a une troisième expression « prendre SON temps » ou « prendre tout son temps » qui signifie « ne pas être pressé », faire quelque chose tranquillement, sans hâte » . Par exemple « Le diner est dans deux heures, je peux prendre mon temps pour m’habiller » . « Paul prend tout son temps pour faire cette promenade, car il aime s’arrêter souvent pour regarder le paysage » « elle prend son temps pour se maquiller, car elle aime que son apparence soit très soignée »
  • mettre du temps = le sujet est la personne qui fait l’action
  • prendre du temps = le sujet est soit la personne, soit l’action elle-même
    Ex. Il a pris du temps pour m’aider.
    Le traitement médical prend du temps – Le malade met du temps à guérir
    Cela lui prend du temps

Tenir :

  • Avoir quelque chose avec soi, à la main, le serrer sur soi, contre soi pour qu’il ne s’échappe pas : Tenir un paquet sous le bras.
  • Se maintenir, rester dans une position donnée : Il essaie de tenir le plus longtemps possible sur un pied.
  • Emploi pronominal : En parlant de personnes, s’être saisies l’une l’autre par la main, par le bras : Les enfants se tenaient par la main.
  • Emploi pronominal : Prendre et garder telle position, avec telle attitude du corps : Tiens-toi droit. Expressions : Se tenir droit comme un « i » ; Ne pas tenir debout (= être très fatigué).
  • Emploi pronominal : Avoir un comportement conforme à la bienséance, aux règles de bonne conduite sociale : Savoir se tenir en société.
  • Emploi pronominal : Faire preuve de solidarité : Heureusement que nous sommes une famille où l’on se tient les uns les autres.
  • Emploi pronominal : se tenir au courant, renseigner, informer quelqu’un, se tenir informé.
  • Tenir à : Avoir un attachement d’ordre affectif pour quelqu’un, quelque chose : Tenir à son indépendance ; Notre magazine tient à ses lecteurs! ; Mon copain m’a dit qu’il tenait à moi (= avoir de l’estime pour) ; 
  • Tenir à : Provenir de quelque chose, en être le résultat, l’avoir pour cause : Son pessimisme tient à son état de santé.
  • Avoir, garder, maintenir telle attitude, tel état : Tenir les yeux baissés, fermés, fixés sur; Tenir son sérieux.
  • Avoir quelqu’un, un groupe sous son autorité et s’en faire obéir : Professeur qui ne sait pas tenir sa classe.
  • Gérer, diriger un établissement, avoir la charge d’une fonction : Tenir un hôtel. Tenir une rubrique dans un journal.
  • Avoir prise sur quelqu’un, en parlant d’un sentiment, d’un mal : Quand la colère le tient, il est dangereux.
  • Correspond à avoir avec certains noms et l’article : Tenir un rôle, une place importante.
  • Tenir une promesse, un engagement, etc., faire ce que l’on a promis, ne pas se dédire : Il a tenu (sa) parole.
  • EXPRESSIONS. Tenir qqn au courant, à l’écart , éloigné, enfermé, éveillé; tenir qqn en haleine (= Tenir dans un état d’incertitude, mêlé d’espérance et de crainte), de près; être tenu informé; tenir un animal/une personne en laisse (= en parlant d’un humain, lui faire faire tout ce qu’on veut ; le gouverner comme un enfant)  ;  tenir qqc. à jour,  en réserve, en suspens; tenir qqn/qqc. embrassé, en échec (= Empêcher quelqu’un d’agir) ; personne, animal, habitation bien/mal tenu(e).

  • N’y plus tenir : ne plus pouvoir supporter une situation, ou ne plus pouvoir contenir sa colère, son indignation, etc.

  • Tenir (bon) : résister à une situation difficile, la supporter sans faiblir : Il peut tenir plusieurs jours sans manger.

  • Tiens ! tenez ! Tiens, donc ! : s’emploient avec une valeur d’interjection pour attirer l’attention, pour marquer la surprise, l’ironie, pour souligner une évidence.

  • Familier : Savoir tenir sa langue (= savoir garder un secret).

  • Familier : Tenir le coup, le choc (= supporter vaillamment les épreuves, les difficultés ; résister)

Tenir à quelqu’un, à quelque chose : Éprouver un sentiment profond d’attachement envers quelqu’un ou quelque chose. Exemples : « Je tiens à toi. » « C’est un employé auquel nous tenons. » « Dans notre magazine, on tient à nos lecteurs ! » http://forum.wordreference.com/showthread.php?t=303584&langid=24

Toucher :

  • Entrer en contact avec quelqu’un, quelque chose. Ex : Toucher un objet; toucher qqc. de sale.
  • Atteindre, concerner quelqu’un, un groupe : Le chômage touche surtout les jeunes.

  • Émouvoir quelqu’un, faire impression sur sa sensibilité : Votre geste m’a beaucoup touché.

  • Recevoir une somme : Toucher son salaire.

  • Expression : Toucher le fond. Atteindre la limite extrême d’un état pénible ou d’une situation dégradante

  • Expression : Toucher du doigt. Être près, proche de quelque chose.  Ex : Je touchais du doigt un de mes désirs les plus ardemment caressés

Toupet : (Familier) avoir du toupet : Être effronté, avoir de l’aplomb, de l’audace. Ex : Cette aventurière qui vient nous narguer et a le toupet de nous donner des leçons ! 

Trouver/ retrouver :

  • trouver : découvrir par hasard, sans vraiment chercher ; on peut aussi découvrir ce qu’on cherchait. Exemples : Je viens de trouver un billet de cinq euros sur le sol (sans le chercher au départ). Je souhaite que vous trouviez un emploi bientôt, mais vous devez d’abord entreprendre une longue recherche.
  • retrouver (un objet) : le trouver après l’avoir égaré, perdu. J’ai perdu mon portefeuille; il faut que je le retrouve immédiatement.
  • retrouver (une personne) : avoir rendez-vous avec quelqu’un. On se retrouve à midi devant le restaurant, d’accord ?

la vie en commun : voilà un mot dont la traduction présente toujours des difficultés pour les hispanophones : « la convivencia ».

Voire : La conjonction « voire » sert à unir deux mots, deux groupes de mots ou deux idées avec une notion de gradation. On peut la remplacer par « et même ».
Attention : L’expression d’insistance « voire même » est jugée comme un pléonasme
Ex : Il faudra deux semaines, voire trois, pour comprendre ce cours.
La direction envisage de refondre la page d’accueil, voire le site entier.
Je compte demander une réduction de dix pour cent, voire de quinze.

– Différentes traductions du verbe « destacar » en espagnol :

  • Mettre l’accent sur quelque chose, mettre en valeur, mettre en avant, souligner : Tous les journaux mettent l’accent sur l’importance de cet accord
  • Faire ressortir : Synon. : appuyer, aviver, mettre en évidence, en relief, en valeur, exalter, souligner. Faire ressortir un contraste, des détails, l’importance de qqc., des inconvénients, des avantages, les qualités de qqn, la nécessité de qqc., le caractère de qqn, de qqc. Exemple : Grâce à ce maquillage, ses yeux ressortent / Cette présentation fait bien ressortir les points forts de votre candidature.
  • Ressortir : Apparaître nettement, sortir d’un lieu après y être entré : Zut ! Le clou ressort de l’autre côté du mur !
  • Se distinguer (parmi les autres), sortir du lot (familier), briller, trancher sur (les autres) : se faire remarquer, se distinguer nettement, par contraste avec l’entourage : https://forum.wordreference.com/threads/destacar-entre-los-dem%c3%a1s.2591287/
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s